“Retour au centre“


Aller sur texte “François Bayrou, sera le prochain Président ...”
Aller sur texte “Elements de réflexion ...”
Aller sur texte “CHEMIN ELECTORAL 2007“

Aller sur texte “PÉRIPÉTIES ÉLECTORALES 07“

Aller sur texte “Une avancée démocratique“
Aller sur texte “Deuxième tour de la présidentielle 07“
Aller sur texte “Inconséquences et trahisons font l'élections“
Aller sur texte “Retour au centre“
Aller sur texte “Deuxième tour des législatives 07“
Aller sur texte “La gauche misérabiliste ne mène qu'à l'échec“
Aller sur texte “Modem, bas débit ou haut débit ?“
Aller sur texte “Rentrée 07, rien de nouveau“
Retour à l'accueil


fragment@club-internet.fr
www.fragweb.org

Retour au centre

image

Pourquoi le désert idéologique culturel et spirituel que nous traversons ne serait-il pas propice à une interrogation sur le sens que chacun donne à sa vie ?
 
Le pays est devenu le champion du monde de la consommation des antidépresseurs, conséquence d'une vie intérieure inexistante et pour les plus jeunes d'un sous-développement psychique dû à la surconsommation et à l'absence de valeurs.
 
A gauche, la chute du bloc communiste a laissé beaucoup d'orphelins qui ont vécu la fin de l'idéologie marxiste comme une nouvelle mort de Dieu.

Dans les entreprises la recherche des gains de productivités et la course aux dividendes conduisent à mettre fin aux carrières des salariés toutes classes confondues dès la cinquantaine. Cette sortie du monde professionnel est souvent perçue comme une mise au rancart. Elle peut déboucher chez certains, sur des phases dépressives graves.
 
Cette traversée du désert devrait être l'occasion pour nos contemporains d'un retour sur soi, d'un temps fort où l'on brûle ses vieilles idoles, passage obligé pour accéder à la vie spirituelle qui est un véritable accomplissement de soi.

Savoir qui nous sommes, retrouver son centre, à ne pas confondre avec son nombril, ou son ego, conquérir son unité en se débarrassant de l'hydre monstrueuse qu'est la multiplicité de ses "moi", réapprendre les vertus de la prière qui est un moment de présence et non pas la récitation d'un texte dont nous avons perdu le sens, c'est à cela que chacun d'entre nous est invité. C'est ce qu'on appelle aussi une conversion.

La rencontre de son maître intérieur n'est pas un vain mot. Toutes les sagesses en ont parlé. Elles enseignent toutes "le connais-toi toi même !". Mais pour cela il faut tout quitter, ce qui signifie s'éveiller à soi-même, sortir de la somnolence et de l'oubli, donc faire un pas vers l'intériorité, une descente vers le cœur, une lente périgrination vers le centre. "Ils quittèrent tout et le suivirent" Ainsi s'exprime l'évangéliste Matthieu (IV, 20). Cela ne signifie pas forcément un changement de lieu, de profession mais une option pour "I'unique nécessaire".

Quand le cœur s'éveille, I'homme intérieur découvre sa profondeur cette part de nous même qui n'est pas un organe ni un sentiment mais le centre de l'être.

Recentrons-nous pour aller vers le centre des autres et le centre du monde. Les grandes traditions religieuses assurent qu'il n'est pas de tâche plus urgente.
                            

Patrick de St Victor

image