Conflit à l'ADEF Auber Ponceaux
(Didier Davoust 10 octobre 2009)

Retour à l'accueil

fragment@club-internet.fr
www.fragweb.org



L'ADEF augmente ses charges, par contre elle donne de moins en moins de contreparties.
Ainsi, par exemple, l'ascenseur du bâtiment C est arrêté depuis plus d'un mois et demi pour des problèmes de sécurité. L'ADEF ne veut pas payer Otis la société chargée de la maintenance des ascenseurs. L'ADEF noie le poisson. Ce n'est pas la première fois que ça arrive.
Aussi, les résidents demandent un dégrèvement des charges.
Soutenez leurs revendications légitimes !
M. Joël Reboux a envoyé un courrier humoristique à la direction. Il est à la suite de ce texte.
L'ADEF est un organisme logeur voyou !...
Affaire à suivre…


M.Joël Reboux
le 08 Octobre 2009


Je sais que le seigneur HARPAGON est le Saint patron de l'ADEF. Il faut veiller sur la cassette des administrateurs. Ce n'est pas la première fois que l'ADEF traîne pour payer Otis et d'autres prestataires de services. Je suis au courant des dossiers.
Avec Humour, je vais vous suggérer d'autres mesures pour honorer Harpagon :

1) Réduire le chauffage cet hiver. Ne le mettre que les jours de grand froid.
2) Economiser sur la pause café du personnel de ménage : un verre d'eau, c'est suffisant !
3) Encourager le personnel de l'ADEF à jeûner, à mettre en pratique ce sacro - saint principe d'Harpagon : " Il faut manger pour vivre, et non vivre pour manger. "
Ainsi, vous pourrez baisser les salaires et les avantages sociaux.
4) Encourager les vieux, les infirmes, les handicapés, à se passer de l'ascenseur et aller à Lourdes pour des miracles concernant leur état cde santé.

Il faut ECONOMISER…Comme Harpagon, l'ADEF pourra dire : " Mes sous, mes p'tits sous "

Joël Reboux

Pétition


Des résidents de l'ADEF Auber Ponceaux le 13 octobre 2009

A M.A ESSETRE Responsable de l'établissement
et M J.P. Vaillant direction générale de l'ADEF
et Seigneur Harpagon maître de la cassette ADEF.

Les cafards ont envahi, investi les locaux, les appartements de l'ADEF Auber - Ponceaux.
Les résidents en ont le cafard et le bourdon !
Aussi, nous demandons que le seigneur Harpagon ouvre la cassette et demande d'intervenir à l'entreprise chargée de la lutte contre les cafards, et, si c'est le cas, de payer les sommes en retard à la dite entreprise. Egalement des pièges anti cafards pourraient être mis à la disposition des résidents.
Le Seigneur Harpagon augmente les charges et baisse la qualité et la quantité de ses prestations.
Nous remercions le Seigneur Harpagon de réviser sa position d'avare patenté.

Nom
Prénom
Signature